Parallèlement aux lois de défiscalisation qui touchent les investissements dans le neuf, il existe des dispositifs permettant d'investir dans l'ancien tout en bénéficiant d'économies d'impôts. Le dispositif Pinel dans l'ancien est un système avantageux offrant des avantages fiscaux aux contribuables qui achètent un logement ancien dans le but de le transformer afin de le louer : pour être éligible au dispositif, au moment de l'achat, le bien ne doit pas satisfaire pas aux critères de décence ou être affecté à l'usage d'habitation.

Pourquoi choisir le dispositif Pinel dans l'ancien ?

Contrairement aux dispositions de la loi Pinel dans le neuf qui impose généralement d'investir en périphérie de ville, le contribuable qui souhaite défiscaliser en effectuant un investissement immobilier ancien dans un centre-ville de grande agglomération peut bénéficier du dispositif Pinel dans l'ancien.

D'autre part, les biens étant moins chers dans l'ancien, ils permettent à des contribuables n'ayant pas la surface financière suffisante pour investir dans le neuf de pouvoir accéder à un programme de défiscalisation.

À qui s'adresse le dispositif Pinel dans l'ancien ?

En théorie, les investissements effectués dans le cadre de la loi Pinel dans l'ancien s'adressent à tous les contribuables imposables. En pratique, ils sont surtout prisés par :

  • Les investisseurs aguerris qui recherchent un placement patrimonial
  • Les primo-investisseurs ayant un budget serré et payant plus de 2000€ d'impôt par an.

Comment fonctionne le dispositif Pinel dans l'ancien ?

Le dispositif permet d'économiser jusqu'à 21% du prix de revient du bien dans la limite de 63 000 €. On entend par prix de revient le prix d'achat, les dépenses liées aux travaux et les honoraires d'architecte. Pour être éligible au dispositif, l'investisseur doit :

  • Acquérir un bien ancien se trouvant dans une zone déterminée par la loi Pinel dans l'ancien et ne satisfaisant pas aux critères de décence et de performance technique ou n'étant pas affecté à l'affectation ; réhabiliter le logement ou transformer le local en logement. Les travaux doivent être achevés dans l'année civile qui suit l'acquisition.
  • Appliquer un loyer ne dépassant pas ceux établis par le dispositif
  • S'engager à louer six, neuf ou douze ans le bien
  • Signer un bail à titre de résidence principale avec un locataire dont les ressources ne dépassent pas les plafonds indiqués dans le dispositif.

Les avantages du dispositif Pinel dans l'ancien

Offrant les mêmes économies d'impôts que dans le neuf, le dispositif Pinel dans l'ancien présente des avantages qui lui sont propres : 

  • l'investisseur place son argent dans un logement idéalement placé, comme en centre-ville d'agglomération
  • les logements achetés dans de bons emplacements souffrent peu de la vacance locative, car ils sont prisés et loués à prix raisonnable
  • les biens anciens revenant moins cher que les logements neufs, ils offrent une meilleur rentabilité locative.

À côté des lois de défiscalisation sur les investissements dans le neuf, l'État met en place des dispositifs portant sur des logements anciens afin d'encourager les propriétaires à réhabiliter des biens et à alimenter le marché locatif. En la matière, le dispositif Pinel est intéressant et réussir son investissement en loi Pinel dans l'ancien n'est pas si compliqué : un logement idéalement placé se loue facilement, à bon prix et se revend bien au terme de la durée d'engagement.

 

A lire aussi

Louer son bien immmobilier Pinel

Calculer le rendement de son investissement Pinel

Pinel dans le neuf

Loi Pinel

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 décembre 2021. Les conditions et avantages fiscaux sont verouillés et garanties dès la signature de l'acte notarié quels que soient les modifications futures d'une nouvelle loi.

Télécharger gratuitement notre guide Pinel

Tous nos conseils pour bien préparer votre investissement immobilier.

Vertical Tabs

Créer alerte

Se faire rappeler

Vertical Tabs