• Le futur du marché immobilier, notamment celui après la crise de COVID-19 est au cœur de toutes les questions. Il s’agit d’un point essentiel pour tous les acteurs œuvrant dans ce domaine. Envie de connaitre les perspectives du marché de l’immobilier après la crise COVID-19 ?

    Baisse des transactions

    Le pouvoir d’achat est fortement impacté par la crise de Covid-19. Les périodes de confinement ont entrainé la suspension de nombreuses activités économiques. Beaucoup de familles ont donc dû vivre avec leurs économies ainsi qu’avec les aides apportées par le gouvernement. Cet arrêt peut donc se traduire par un déclin des revenus. Beaucoup ne pourront se lancer dans un projet d’achat immobilier avant de stabiliser leur pouvoir d’achat.

    Cette instabilité économique entraine une forte panique. Que ce soit pour les vendeurs où les acheteurs, plusieurs questions se posent dans le cadre des transactions immobilières. Financièrement, l’achat d’un bien immobilier s’étale généralement sur de longues années, entrainant un endettement sur le long terme. Face aux incertitudes qui planent actuellement, beaucoup préfèrent prendre un peu de recul. L'encadrement des loyers reste tout de même d'actualité.

    Pour certaines personnes, observer le marché avant d’acheter est la bonne chose à faire. En effet, les révisions du marché sont à prévoir et de nombreuses perspectives avantageuses peuvent faire leur apparition. Parmi celles-ci, de nouvelles conditions peuvent faciliter l’accès à l’immobilier tel que le dispositif de la Loi Pinel. Néanmoins, cette observation signifie également une abstinence d’achat pendant un petit moment. Un paramètre qui contribuera à faire baisser le nombre de transactions.

    Prix en baisse

    La baisse des prix est fortement envisageable face à cette crise de Covid-19 pour maintenir les activités. Comme on a pu le voir plus haut, de nombreux points paralysent les acheteurs. Face à la diminution de la demande par rapport aux offres, les tarifs devraient donc baisser. Cela consiste à proposer des prix attractifs afin de pouvoir générer des chiffres d’affaires.

    Pour les plus courageux, cette situation peut donc être un réel avantage. L’histoire montre que le secteur de l’immobilier s’est toujours relevé après les nombreuses crises qui ont frappé le monde. Même si la pandémie de coronavirus est une situation exceptionnelle, on peut être optimiste sur le retour du potentiel de l’immobilier. Vous pourrez donc acheter à bas prix pour pouvoir revendre plus cher plus tard. Cependant, cela n’est pas sans risque, car personne ne peut prédire l’avenir.

    Début du retour à la normale

    Le retour à la normale débutera avec une stabilisation du marché. Premièrement, le nombre de transactions retrouvera petit à petit ses standards. Ce redémarrage peut prendre du temps dépendant de la qualité de la relance économique.

    Cette relance économique aidera les investisseurs à rebâtir un bon chiffre d’affaires. Plus de pouvoir d’achat signifie donc davantage de possibilités à acquérir des biens immobiliers. Néanmoins, on peut également prévoir de nombreux scénarios comme une bulle immobilière. Il faudra donc une période d’adaptation avant que chacun ne retrouve ses marques dans ce secteur.

    Enfin, les prix seront de nouveau réajustés. Le retour à la normale des activités redonnera du poil de la bête au marché de l’immobilier. Les prix retrouveront leurs normes et peuvent même être plus avantageux pour chaque partie.

Créer alerte
Se faire rappeler
Vertical Tabs